Couverture de mots
1997-98



fil de coton crocheté
dim. 220 x 240 cm

couverture, (n.f 1 ...pièce de drap, dont on s'enveloppe pour se garantir du froid; enveloppe dont on recouvre un livre pour le protéger...; 2 ... ce qui sert à cacher, à dissimuler... zone de protection... cf. petit Robert)

Le projet de la couverture de mots s'articule sur deux points: . notre utilisation des mots notamment par la parole, qui parfois, par son abondance, tend à nous protéger plutôt qu'à nous révéler.

. la mise en l'espace du langage, avec le désir de rendre palpable quelque chose qui est de l'ordre du signe pour l'écrit ou de l'ordre du son pour l'oral, en essayant d'appréhender au même moment les différents sens du langage.

L'intérêt pour tenter d'attraper ce qui échappe toujours me paraît assez proche d'un processus érotique. Pour la couverture de mots, j'ai d'abord pensé à un texte à consonances sexuelles. Puis il m'a semblé que la dimension érotique apparaîtrait de manière plus subtile dans des mots simples qui déterminent des actions, des sens ou des adjectifs (toucher, palper, contact, corps, délicat, insensible, ...). Le texte de la couverture de mots emprunte la forme des définitions de dictionnaire. Contrairement à la narration, qui induit une distance de lecture en incitant à percevoir des images, la définition, en utilisant présent et infinitif, permet un rapport plus direct, en relation avec l'idée de contact.




Texte utilisé pour la couverture de mots:

Beaucoup de gens négligent ce qui les touche de près. Toucher, c'est se mettre en contact avec un objet par n'importe quelle partie du corps. L'idée de contact est d'ailleurs exprimée purement et simplement, non seulement par le verbe toucher, mais par tous les autres synonymes. Manier c'est toucher uniquement avec la main ou avec la paume de la main, soit en prenant l'objet entre ses doigts, soit en le tirant de sa place pour le mettre dans une autre. Tâter c'est toucher une chose pour en connaître les qualités physiques, il suppose qu'on la manie avec une certaine attention, soit d'un seul coup, mais plus souvent en plusieurs fois. Palper c'est toucher avec la main en supposant toujours une opération répétée, palper s'emploie quand on veut bien connaître la nature des choses et suppose un attouchement assez délicat. On est touché quand on est impressionné en bien ou en mal, ou qu'on est attendri. Toucher implique des sentiments doux et paisibles. Toucher, sens même qui transmet au cerveau les qualités d'un corps. Tact, l'exercice de ce sens qui reçoit l'impression des objets. Contact ne s'exerce qu'entre deux corps sensibles ou insensibles. Beaucoup de gens négligent ce qui les touche de près.