Oh, la belle bleue!...
1997


bleu de travail recouvert de pâte à modeler
dim. 63 x 143 cm.

le projet Oh, la belle bleue!..., fait partie d'une série de plusieurs pièces, qui s'articule sur deux points:
.la volonté de "toucher" les couleurs, ce qui compte tenu de leurs propriétés physiques nécessite l'utilisation d'homonyme pour les rendre palpables.
.la tentative de voir et de révéler par le biais du toucher les différentes interprétations contenues dans un objet si commun qu'il fait image.

Paradoxalement, la technique du recouvrement est utilisée non pas pour cacher, puisque forme et couleur reste les mêmes qu'avant l'application de la pâte à modeler, mais pour tenter de toucher et de révéler les différents sens de lecture. La durée de réalisation avec la répétition de gestes simples est fondamentale puisqu'il s'agit d'un temps d’appréhension de l'objet. Le titre, par sa dérision, efface le labeur pour mettre en avant l'ambiguïté des différentes significations liées à l'image.